jeudi 14 février 2008

Gémozac


La mairie


Février 2008

Gémozac est une commune de Charente Maritime située à environ 20km au Sud de Saintes et à 12 km à l'Ouest de Pons. Elle comptait 2352 hab. en 1999 contre 2194 en 1962 et 2303 en 1806.
Gémozac se trouve dans l'arrondissement de Saintes ; c'est un chef-lieu de canton. Celui-ci comprend 16 communes pour 10707 hab. en 1999 (9519 en 1962).

mercredi 13 février 2008

Qui était René Chabasse ?

René Chabassse (1921-1944) était un résistant charentais.

Pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ren%C3%A9_Chabasse

La Résistance en Charente

1er septembre 1939 : l'Allemagne nazie envahit la Pologne, la seconde guerre mondiale commence.
3 septembre : la France et le Royaume-Uni déclarent la guerre à l'Allemagne pour soutenir leur allié polonais. Dans les faits, ces deux Etats ayant adopté une stratégie défensive ne font pas grand chose. Leurs armées attendent derrière la ligne Maginot, c'est la Drôle de guerre.
10 mai 1940 : l'Allemagne envahit la France en passant par la Belgique et contourne ainsi la ligne Maginot. L'offensive allemande est fulgurante. C'est la débâcle de l'armée française et l'exode des civils.
17 juin : Pétain, chef du gouvernement français demande un armistice aux Allemands.
22 juin : signature de l'armistice. L'Allemagne démembre la France. La partie Nord et le littoral forment une zone occupée par l'armée allemande. La partie Sud forme une zone "libre" sous la direction du maréchal Pétain installé à Vichy. Le pays est coupé par une frontière difficilement franchissable : la ligne de démarcation. Cette ligne passe en Charente. Alors que Cognac, Angoulême et presque tout le département proches du littoral sont dans la zone occupée, l'Est du département se trouve dans la zone "libre" (pas si libre puisque le gouvernement de Vichy persécute les Juifs, les Tziganes et les communistes).
10 juillet : le Parlement vote les pleins pouvoirs à Pétain qui détruit la IIIème République et fonde l'Etat français, un Etat autoritaire d'extrême-droite.
24 octobre : Entrevue à Montoire entre Hitler et Pétain qui engage le gouvernement français dans une politique de collaboration avec l'Allemagne nazie.
1942 : suite au débarquement allié en Afrique du Nord, l'Allemagne envahit la zone "libre".

Peu à peu, la Résistance s'organise. A l'étranger, les résistants derrière le général de Gaulle forment la France libre. Avec l'aide des Alliés, ils fondent une force armée, les FFL, Forces Françaises Libres. Sur le territoire national, les Résistants sont peu nombreux car ils risquent la torture et la mort pour eux et leur famille. Afin de protéger leurs proches, les résistants prennent des pseudonymes.
En mars 1943, en Charente limousine, Hélène Nebout (surnommée Chef Luc), institutrice, Guy Pascaud (You), professeur de collège et André Chabanne (Blanqui), instituteur, prisonnier évadé d'Allemagne,
fondent un maquis près de Chasseneuil. Ils recrutent surtout parmi les jeunes qui refusent le STO, Service du Travail Obligatoire en Allemagne. A ses débuts, le maquis comprend une centaine de personnes mais possède peu de moyens.
Claude Bonnier, mobilisé, évacué par Dunkerque en Angleterre en mai 1940 au moment de la débâcle, rejoint rapidement la Résistance. En 1943, il est parachuté à Angeac en Charente et sous le pseudonyme d'Hypothénuse, est chargé de réorganiser le maquis charentais. Il lui donne le nom de
maquis Bir Hacheim en hommage à la victoire française en 1942 en Libye contre les forces de l'axe. Un parachutage allié fournit des armes au maquis. Désormais celui-ci peut effectuer des sabotages sur les voies de communication afin de désorganiser les mouvements de l'armée allemande.
Le 6 juin 1944, les Alliés débarquent en Normandie. La Résistance voit affluer de nouvelles recrues. Le maquis Bir Hacheim compte jusqu'à 1800 personnes. Il participe à la libération d'Angoulême le 31 août 1944 puis combat pour la libération de Royan et La Rochelle.

Mais Claude Bonnier est capturé par la gestapo le 9 février 1944. Torturé, il se suicide.
Aujourd'hui, entre Angeac et Chasseneuil, la route Claude Bonnier est jalonnée de bornes à son nom.
Guy Pascaud est arrêté en mars 1944. Déporté, il revient durant l'été 1945. Il décède en 1979.
André Chabanne décède en 1963.
Hélène Nebout est promue officier de la Légion d'Honneur en 2005.

Pour en savoir plus sur la Résistance en Charente :
- Visitez le musée charentais de la Résistance et de la Déportation
34 rue de Genève 16000 Angoulême
Tél. 05 45 38 76 87

http://musee.delaresistance.free.fr/

- Parcourez sur le net l'encyclopédie Wikipedia, vous y trouverez des articles sur Hélène Nebout, Guy Pascaud, André Chabanne, Claude Bonnier et sur le maquis Bir Hacheim : http://fr.wikipedia.org/wiki/Maquis_de_Bir_Hacheim

- Visitez à Chasseneuil sur Bonnieure, le Mémorial de la Résistance.

lundi 11 février 2008

Le Mur de l'Atlantique

3 février 2008

Le Mur de l'Atlantique (Atlantikwall en allemand) était une ligne de fortifications côtières construite par les Allemands lors de la seconde guerre mondiale pour surveiller les côtes afin d'empêcher un débarquement des Alliés. Il s'étendait de la Norvège au Pays Basque français. Il se composait surtout de batteries d'artilleries. Une batterie d'artillerie est un canon de marine entouré d'un bunker. La portée du canon pouvait dépasser plusieurs dizaines de kilomètres. Il comprenait aussi des blockhaus abritant des soldats, des munitions et des réserves alimentaires, des stations radars de surveillance, des champs de mines, des réseaux de fils de fer barbelés, des tourelles de chars, des tobrouks... Un tobrouk est un bunker individuel où le soldat était équipé d'une mitrailleuse. Construits en béton armé, ses vestiges sont difficiles à détruire. Bien qu'ils enlaidissent le littoral, il ne semble pas que les pouvoirs publics souhaitent les supprimer.

Sur ce film, les blockhaus se trouvent sur la plage de la Grande Côte à Saint-Palais sur Mer.

Les carrelets

3 février 2008

Les carrelets de Saint-Palais sur Mer

Pour en savoir plus sur la pêche au carrelet : http://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%AAche_au_carrelet

jeudi 7 février 2008

Vent violent et mer agitée

3 février 2008

Entre Saint-Palais et la Palmyre, se trouve la plage de la Grande Côte.

Le Puits de l'Auture


Sur ce panneau, est écrit :

Puits de l'Auture

Cité en 1096 dans le cartulaire de Vaux sous le nom de Fossa lupatura, ou fosse loubière.

Ce lieu a servi primitivement de piège à loups pour le seigneur de Didonne et de Royan, qui après une battue dans les bois de chênes et les pinèdes de Courlay devait pécipiter là dans la mer les bêtes rousses qui terrorisaient le pays.

Le sceau du seigneur de Didonne et de Royan de 1227 est bien orné d'un loup.


3 février 2008


Le Puits de l'Auture est un trou dans la roche sur le littoral dans lequel s'engouffre la mer.


Il se situe sur la commune de Saint-Palais sur Mer - 17


Sur cette vidéo, je n'ai pas gardé le son originel car la violence du vent masquait le bruit de la mer et rendait le film inaudible.


mardi 5 février 2008

lundi 4 février 2008

Rochefort


La Corderie royale.
Réalisée par l'architecte François Blondel et construite de 1666 à 1669 afin de fabriquer les cordages de la marine royale. Le bâtiment mesure 370 mètres de long ce qui permettait la fabrication d'un cordage d'une encablure d'un seul tenant soit environ 200m. Les cordages étaient en chanvre. En 1867, la corderie cesse son activié. Le bâtiment est réemployé pour différents usages jusqu'en 1926, date de sa fermeture. En 1944, il est incendié par les Allemands. En 1976, la ville, propiétaire, commence les travaux de rénovation.


Fontaine du XVIIIème siècle surmontée d'une figure allégorique symbolisant la rencontre de la Charente et de l'Océan.


L'église Saint-Louis.
De style classique, elle fut construite au XVIIème siècle.

Juillet 2006

Rochefort fut créée en 1666 par de Colbert de Terron à l'initiative de Louis XIV.

Au XVIIème siècle, Louis XIV confie à Colbert de Terron, le cousin du fameux ministre, la mission de trouver un site pour construire une ville dans la région. Le but était d'assurer la défense des côtes atlantiques menacées par les incursions anglaises et de construire un arsenal , la France manquant de navires.

Rochefort est une sous-préfecture. Son arrondissement regroupe 13 cantons.

Sa population était de :
- 14615 hab. en 1806
- 36458 hab. en 1901
- 25561 hab. en 1990
- 27544 hab. en 2006

dimanche 3 février 2008

Les petites choses de la vie

Sur Dailymotion, on peut voir et écouter
Les petites choses de la vie,
un groupe musical de Tonnay-Charente, sympathique et rigolo.

Jetez-y un coup d'oeil, leur pseudo est "lespetiteschoses".
Sinon sur leur blog : http://lespetiteschoses.canalblog.com/

samedi 2 février 2008

Images de la Charente Maritime

Juin 2006

Port-Maubert


Butte de Camailleau


Marais devant la butte de Camailleau


Port-Maubert

L'estuaire de la Gironde à Port-Maubert











Marais à Port-Maubert












Port-Maubert
Port-Maubert est un petit port situé sur l'estuaire de la Gironde. Il dépend de la commune de Saint-Fort sur Gironde en Charente Maritime. Celle-ci se situe entre Mortagne sur Gironde et Saint-Genis de Saintonge. Elle se trouve dans l'arrondissement de Jonzac et le canton de Saint-Genis sur Gironde. Elle comptait 1035 hab. en 1968 et 920 hab. en 2004.
Juin 2006

vendredi 1 février 2008

Les Deux Charentes à Montréal


Au Québec aussi, je me souviens, on trouve
Les Deux Charentes à Montréal.

Cliquez ici : http://www.restolesdeuxcharentes.com/


Le château de Beaulon


Intérieur du pigeonnier avec échelle tournante


Le pigeonnier - XVIIIème siècle







L'étier de Beaulon, affluent de la Gironde












Les fontaines bleues ont une profondeur allant de 10 à 18 mètres et forment l'étier de Beaulon.
Leur couleur serait due à des algues microscopiques.

Le château est de style gothique et date du XVIème siècle
Le château de Beaulon se trouve dans la commune de Saint-Dizant du Gua dans le Sud-Ouest de la Charente Maritime non loin de l'estuaire de la Gironde.
La commune se trouve dans le canton de Saint-Genis de Saintonge et l'arrondissement de Jonzac.
Elle comprenait 810 hab. en 1962 et 548 hab. en 1999.
Juin 2006

Saint-Ciers du Taillon


Voûte de style gothique reconnaissable à sa croisée d'ogives





L'église

Saint-Ciers du Taillon est une commune de Charente Maritime située entre Cozes et Mirambeau . Elle se trouve dans le canton de Mirambeau et l'arrondissement de Jonzac non loin de l'estuaire de la Gironde.
Elle comprenait 685 hab. en 1962 et 524 hab. en 1999.
Il existe un blog très complet et très intéressant sur la commune : http://jccombas.free.fr/saintciersdutaillon/index.html

Eglise de Pons

Juin 2006
Pons est une commune de Charente Maritime située au Sud-Est de Saintes